Cachez cet état d’âme que je ne saurais voir!

On a longtemps cru qu’émotions et travail bien fait étaient incompatibles. Les émotions étaient assimilées à une perte de contrôle de soi, à un aveu de faiblesse. Pour être professionnel, on se devait d’encaisser toutes les situations avec impassibilité. Aujourd’hui, on sait que les émotions, loin d’être des obstacles à la performance, peuvent en réalité en être un formidable levier.

Couper ses émotions est impossible

” Laissez vos émotions à la porte ” , injonction souvent entendue qui n’a aucun sens. S’évertuer à ne rien ressentir est illusoire puisqu’on ne peut pas couper le courant de nos émotions. On ne peut pas non plus contrôler à quel moment elles vont surgir. Autant apprendre à les connaitre , les reconnaître plutôt que de livrer un combat perdu d’avance.

Les émotions nous veulent du bien

Paradoxalement, plus on essaie d’éviter nos émotions, plus elles finissent par nous gouverner.

 Le meilleur moyen de garder la maîtrise et de s’en libérer, c’est justement de leur prêter l’oreille. Une émotion est un signal, qui se déclenche pour nous renseigner sur l’état de nos besoins. Chaque émotion est utile. Si vous refusez d’écouter ce que vos émotions ont à vous dire et de combler le besoin qu’elles signalent, elles resteront tapies au creux du ventre pour revenir d’autant plus puissantes colporter leur message.

Une émotion trop longtemps refoulée finit par nous ronger de l’intérieur, au sens figuré comme au sens propre. A l’inverse, être à l’écoute de ses émotions est un excellent antidote contre le stress, le burn- out, les insomnies et favorise le bien-être et la confiance en soi.

Les émotions sont une précieuse boussole

On a longtemps pensé que les émotions étaient un obstacle au jugement, et à une prise de décision optimale. Pourtant, on sait aujourd’hui que ce n’est pas le cas, au contraire. Puisqu’elles font office de baromètre de nos besoins, elles renferment des informations précieuses pour orienter les décisions. Elles serviront de boussole pour nous pointer vers la bonne direction et nous aider à faire des choix.

L’authenticité inspire confiance

On se méfie souvent des émotions parce qu’on les prend pour des marques de faiblesses et de vulnérabilité .Exprimer ses émotions rend bien plus sympathique et abordable. Avoir le courage de ses émotions force l’admiration et inspire confianceBien sûr, cela n’est vrai que pour les personnes qui savent exprimer leurs émotions de façon appropriée.

Les émotions enrichissent les relations

L’idée reçue voudrait que bannir les émotions au travail permet d’éviter les conflits et de maintenir les relations à un niveau professionnel. Pourtant, c’est justement parce que personne n’ose ou ne sait comment exprimer ses émotions de façon adéquate et que chacun se sent obligé de porter un masque que les relations au travail sont trop souvent empoisonnées par les non-dits, les faux semblants et l’hypocrisie.

En réalité , les émotions sont déterminantes pour favoriser l’authenticité, l’harmonie , l’échange et un environnement de travail sain. Un avantage de taille pour travailler efficacement en équipe!

L’intelligence émotionnelle est une compétence d’avenir

Selon les chercheurs , environ 10 % de la réussite professionnelle d’une personne est directement attribuable à ses compétences émotionnelles. Etre capable d’exprimer convenablement ses émotions est devenu une compétence valorisée. C’est même un des atouts de l’humain face à la robotisation.

L’intelligence émotionnelle se cultive ! Selon les chercheurs , environ 10 % de la réussite professionnelle d’une personne est directement attribuable à ses compétences émotionnelles. Et oui ! Etre capable d’exprimer convenablement ses émotions est de d’accepter que notre personne professionnelle est, elle aussi, autorisée à avoir peur, à être frustrée, en colère, ou à déborder d’enthousiasme. Il s’agit d’apprendre à reconnaître ses émotions, à les comprendre, et à les exprimer de façon appropriée venu une compétence valorisée. C’est même un des atouts de l’humain face à la robotisation.

Source :Revue Psychologie -Article “6(bonnes) raisons d’écouter ses émotions au travail”